Communauté d’agglo : Pragnère candidat contre Guiraud-Chaumeil

Moi, président ! Pascal Pragnère, l’élu EELV, membre du conseil de la communauté d’agglomération de l’Albigeois (C2A), a pris sa décision. Ce soir, il se présentera à la présidence de l’Agglo, vacante depuis la démission de Philippe Bonnecarrère.

Le problème, c’est qu’il n’est pas vraiment pressenti par la majorité qui lui préférera Stéphanie Guiraud-Chaumeil, la maire d’Albi pour qui le cumul des mandats ne posera pas de problèmes. «C’est pour marquer le coup, expliquait-il, hier devant le siège de l’Agglo à Saint-Juéry. Il faut bien montrer qu’il y a un autre discours au sein de la C2A. Même si Bonnecarrère disait, en juillet lors du dernier conseil d’Agglo, que cette majorité était macroniste avant l’heure. Et qu’avant Macron, il y avait déjà ce concept de gérer avec des gens de sensibilité de droite, de gauche, du centre. Mais on a dû lui montrer qu’il y avait une opposition !»

 Le candidat vert sera soutenu par Élodie Nadjar et Fabien Lacoste, les élus du groupe socialiste albigeois et Dominique Mas, du comité local d’initiative citoyenne (Clic). Il en faudra un peu plus pour enlever la présidence même si quelques élus risquent de voter, secrètement, pour lui.

«Il faut bien savoir que tout le monde n’est pas d’accord avec les décisions prises et les façons de décider du groupe majoritaire. Ce n’est pas vrai que l’Agglo marche au consensus : pour la prolifération des grandes surfaces, pour la construction de ronds-points à 600 000 € comme, bientôt, celui de la Renaudié. Ou encore pour le changement du temps de travail des salariés. Le bureau exécutif est d’une totale opacité. Il est nécessaire de faire vivre le débat politique et la diversité des idées. C’est pour ça que je me porte candidat avec l’humain et l’environnement au cœur de notre politique !»

Remonter