Groupe local Tarn

Le groupe local Tarn : débats, engagement, convivialité

Les Verts du Tarn sont actifs dans le département depuis de nombreuses années et comme partout en France, l’ouverture du parti politique s’est faite à une plus large participation des citoyens. Ce fut un travail de patience de respect et d’écoute mutuelle pour que les nouveaux venus trouvent toute leur place dans l’action d’Europe Écologie, puis maintenant d’Europe Écologie-Les Verts. Dans une sérénité qui avec le recul peut paraître étonnante, le groupe local Europe écologie les verts Tarn est né, avec, dans le même temps une nouvelle question : faut-il garder la même échelle territoriale ou diviser le territoire du Tarn en plusieurs groupes ?

Un groupe local (GL) étendu pour plus de cohérence

Pour résumer plusieurs heures de discussion, le choix a été fait de miser sur nos liens humains, des liens de confiance tissés au fil de nos combats et discussions. Garder l’unité du groupe Tarn nous permet d’avoir une vision du territoire suffisamment large, d’avoir une alternance entre milieu urbain et milieu rural, de mutualiser nos forces sur des campagnes de grande échelle, d’harmoniser nos discours pour rester cohérents. Néanmoins il nous fallait aussi trouver un moyen de gagner en proximité car le Tarn, c’est grand.

Des groupes d’action territoriaux (GAT)  pour plus de proximité

Nous avons choisi d’officialiser cinq groupes d’action territoriaux, qui ont pour fonction de faire vivre l’écologie politique au quotidien, au plus proche de nos préoccupations locales. Ces groupes sont animés par une animatrice ou un animateur, et ils ont pour vocation d’être des lieux de discussion, d’organisation et de rencontre entre adhérents et coopérateurs. Nous accueillons aussi de manière très souple des sympathisants écologistes, qui viennent ponctuellement pour travailler sur un dossier particulier, ou qui souhaitent s’engager mais ne savent pas encore bien sous quelle forme.

Nos chantiers

Agriculture paysanne, type d’occupation de l’espace urbain, type de développement des zones d’activité, comment favoriser l’emploi en imaginant de nouveaux modèles, alternatives à l’autoroute, faut-il construire un barrage ou sauvegarder une zone humide dans la vallée du Tescou, quelle politique de déplacement à Albi, la qualité de l’eau à Cordes … Sur tous ces chantiers, nous sommes force de réflexion, de proposition, de contestation quand c’est nécessaire. Notre objectif est que collectivement, nous débattions pour dépasser le modèle de société que nous connaissons. Nous nous engageons aussi pour que des femmes et des hommes participent au renouvellement du personnel politique : c’est la condition pour que nos idées puissent être mises en action.

Fonctionnement

Le groupe local Tarn se réunit en assemblée générale tous les 1 à 2 mois, suivant les besoins. Le bureau, qui anime le groupe se réunit au téléphone, pour traiter les questions courantes et préparer les AG.

Les groupes d’actions territoriaux se réunissent plus souvent, toutes les deux à trois semaines selon leur mode de fonctionnement.

Beaucoup d’échanges se font aussi sur nos listes de discussion sur internet ou via les réseaux sociaux.

Remonter