Les poisons de l’agriculture à la poubelle !

En France, en 2018, notre santé est bradée avec le renoncement et l’enterrement d’un engagement présidentiel : l’interdiction du glyphosate d’ici 2020. Un recul d’autant plus inacceptable que, là encore, l’attente est massive : 400 000 personnes ont signé des pétitions demandant l’interdiction du glyphosate. La population française est clairement en avance sur les politiques, mais au moment du vote, les députés sont fébriles et ne sont pas à la hauteur des enjeux et les lobbies des pesticides continuent de nous refourguer leurs produits mortifères. Nous sommes bien loin de l’ambition du gouvernement lors du lancement des Etats Généraux de l’alimentation.

Dans le Tarn, à Albi, en 2018, notre députée « En Marche », Marie-Christine Verdier-Jouclas tient manifestement à marquer l’Histoire, en déposant un amendement pour solder l’herbicide mais aussi tous les produits phytosanitaires ! Appelons-le l’amendement « faut pas gâcher », c’est tellement bon Mme la député mais en l’état des connaissances scientifiques actuelles, n’est-ce pas criminel ?

Car la nocivité de ces produits est avérée et d’autres méthodes existent pour produire notre alimentation. Notre super président prend-il la mesure des enjeux sanitaires de toute une population ou soigne-t-il des intérêts financiers qui nous échappent ? La France doit avoir un rôle moteur en Europe pour initier un changement massif des pratiques agricoles. Les agriculteurs n’ont plus à être soumis à tous ces poisons, les consommateurs non plus.

Les membre d’EELV Tarn seront présents lundi 4 juin,à 10h00, devant la brasserie du Vigan à Albi. La député Marie-Christine Verdier-Jouclas y organise une grande conférence de presse avec le représentent départemental LREM, les 3 députés, un sénateur et d’autres élus. Nous saurons lui rappeler que les Français ne veulent plus de ses vieilles recettes toxiques qui appartiennent au passé !

Remonter