Nous méritons mieux qu’une autoroute !

Comme à chaque changement politique, « des chefs d’entreprise » relancent le feuilleton déprimant de l’autoroute. Leur position devient de plus en plus isolée au sein de la population, qui soit ne croit plus en ce vieux projet, soit ne veut pas payer pour une route qui est actuellement gratuite.

M. Hollande avait été obligé de réévaluer toutes les promesses infinançables laissées par M. Sarkozy mais la magie des lobbys locaux avait permis la survie du Castres Toulouse… Aujourd’hui, M. Macron a confié la question de la transition écologique à un écologiste convaincu et convaincant auprès des Français, M. Hulot. Et forcément les projets type Castres Toulouse sont suspendus, car le temps ne les améliore pas, bien au contraire.

Le mouvement « En marche » et les députés qui en sont issus nous ont fait une promesse de renouvellement de la vie politique, concernant les personnes c’est réussi, concernant les idées nous attendons de voir. Il ne faudrait pas qu’ils chaussent sur ce dossier autoroutier les charentaises de leurs ainés. Car le monde commence à subir concrètement les changements climatiques. L’ouragan Irma n’a certes pas frappé le Tarn mais il a frappé nos esprits, augmentant notre prise de conscience collective.

Pour parvenir à la solution, le président adepte du « en même temps » a ici une belle opportunité, celle de réussir en même temps la préservation de l’environnement et l’amélioration de l’axe Castres-Toulouse. Cela s’appelle l’aménagement efficace de la RN 126. Lui qui aime bouleverser le jeu politique serait servi, à gauche, à droite, chez les écolos et les mélenchonistes, tout le monde serait pris de cours.

Un bon coup d’accélérateur à cette vieille histoire de route.

Stéphane Deleforge
Porte-parole eelv Tarn

Remonter