Suite au dernier Conseil Municipal de la ville d’Albi du lundi 25 juin 2018

Le conseil municipal du 25 juin 2018 a une nouvelle fois été le théâtre de faits inadmissibles.
Il a été entaché de pratiques en contradiction avec le règlement intérieur :

– M. Franques, premier adjoint, a coupé la parole aux élus de l’opposition à de nombreuses reprises sans que Madame le maire ne lui ait accordé au préalable l’autorisation de s’exprimer.
Rappel du règlement intérieur : “Un membre du conseil municipal ne peut prendre la parole qu’après l’avoir obtenue du président”.

– Madame le maire a apostrophé M. Pragnère personnellement et avec une certaine agressivité, avec interdiction de droit de réponse et bronca des élus de la majorité afin de ne permettre aucune objection.

– M. Pragnère s’est vu refuser la mise au vote d’un amendement au sujet du rapport d’activité du circuit automobile.

– M. Pragnère s’est vu refuser la mise au vote d’un vœu par rapport au respect du code de la santé publique dans la ville.

– Madame la maire a interpellé nominativement un membre silencieux du public avec allusion ouverte au prénom de l’un de ses fils, là encore sans aucune possibilité de réplique.

Ces pratiques sont inadmissibles car contraires au règlement intérieur et au droit des collectivités territoriales. Nous lançons donc les recours appropriés pour faire respecter la loi, et mettre fin à ces abus de pouvoir.
Nous resterons vigilants quant à l’application de la loi, à l’utilisation de l’argent public et à la protection de la santé publique.

Remonter