ZAC Portes du Tarn : pétrole et cassoulet, la totale !

On nous avait vendu une ZAC nouvelle génération. Une première en France. « Tournant le dos aux fonctionnements des ZAC classiques, (le parc d’activité) se présente comme un écosystème où tous les acteurs s’accordent, et collaborent autour d’exigences environnementales élevées, servant à la fois leur intérêt et celui de la collectivité 1». « A notre connaissance il n’existait pas jusqu’alors, d’exemple de parc d’activités ayant intégré les principes de l’écologie industrielle dès la phase de conception 2».

Devant de telles ambitions nous devrions être admiratifs, élogieux… sauf que. Sauf que depuis le début de cette aventure nous flairons l’arnaque.

L’arnaque nous la flairons ces jours-ci dans les petits arrangements entre « amis » qui se concoctent à propos de la sortie de Buzet de la CCTA. Les conseils départementaux sont présents mais ne devraient pas l’être. Faudrait faire comme si personne ne s’en rendrait compte : ces choses-là sont bien trop complexes pour le commun des mortels, donc taisons-les. Nos élus locaux s’emploient savamment à ne pas se prononcer sur le sujet. Démocratie et transparence, le bonjour chez vous !

L’arnaque sent fort le pétrole et le cassoulet avec l’annonce de deux nouveaux « porteurs de projet » sur l’aire de services autoroutière à coté de Vinovalie : une station-service et une offre de restauration. Là on attend avec jubilation les discours de M. Ramond et M. Bonhomme pour expliquer le caractère innovant de ces implantations. Il faut sûrement être sorti de la cuisse de Jupiter pour imaginer une station-service en
bordure d’une 4 voies et un service de restauration autoroutière associé ! Côté restauration, nous sommes un peu déçu par le choix de M. Chorro : on s’attendait à une proposition plus originale de sa part, type bar associatif avec circuits courts et repas végétarien, voir végan… mais soyons rassurés, Léo Resto propose aussi une « cuisine régionale et authentique » à l’image de ses quarantaines d’installations disséminées le
long de l’ensemble du réseau autoroutier français !

Espérons toutefois que les croissants du petit déjeuner offert à la presse, pour fêter « cette victoire », seront bio. L’écologie aurait alors un cache-sexe !

1 Article paru dans le MAG (revue de l’ADEME) du mois d’avril 2018 http://www.portesdutarn.fr/wpcontent/uploads/2018/04/Avril-2018_Ademe-Vous_Les-Portes-du-Tarn-un-parc-dactivités-100-EIT.jpg

2 ibid

Remonter