Irresponsables et même pas coupables ?

Ce lundi 11 mars, messieurs les maires de Buzet et Saint Sulpice ont signé en chœur le permis de construire pour l’entrepôt logistique TERRA 2. Nous sommes en droit de nous demander si nous ne sommes pas devant un acte illégal et illégitime.

Illégitime puisqu’en contradiction flagrante avec l’accord de partenariat signé en mars 2015. Pour mémoire, M. le Président du Conseil Départemental du Tarn, M. le Président de la Communauté de Communes Tarn Agoût et Madame le maire de Saint Sulpice se sont engagés à « ne pas implanter de plate-forme logistique, non rattachée à une activité industrielle validée par le comité d’agrément, ainsi que le refus de plate-forme logistique de massification1». TERRA 2 est un projet de bâtiment logistique dédié au e-commerce ce qui est donc incohérent avec ces engagements pris. Illégitime aussi puisque les réserves émises par les conseils municipaux de Buzet et Saint Sulpice2 n’ont pas été levées. Ainsi les conseillers municipaux ont dit « oui, si » et puis le temps passant, les maires ont dit « oui » tout court. Après cela, demandez vous ce que nous devons penser de la parole et de la signature de nos élus…

Illégal aussi puisque cette promesse d’implantation d’un entrepôt logistique a été négociée par la SPLA 81 qui n’est toujours pas en conformité avec la loi NOTRe. En toute logique l’aménageur d’une zone d’activité économique devrait être sous la responsabilité des collectivités qui en ont la compétence légale, les communautés de communes ou la région en l’occurrence. Aux portes du Tarn, le conseil départemental 81 garde la main sur la direction de cet aménagement de façon quasi exclusive ce qui est une entorse flagrante à l’application de la législation. Nul n’est censé ignorer la loi, mais ces messieurs les élus lui font un pied de nez…

Illégitimes, illégaux et surtout irresponsables envers les générations futures, messieurs les élus vous ouvrez les bras aux pires des avenirs pour notre territoire. Pollution routière, nuisances sonores, destruction d’habitats d’espèces protégées, complicité d’échanges inéquitables le tout pour des promesses de quelques emplois asservis à des robots connectés… Il nous reste un espoir, saisir la justice des hommes et solliciter la sanction électorale pour cette classe politique ancrée dans des certitudes d’un autre temps.

Ironie de l’histoire, le panneau indiquant officiellement ce projet de construction a été planté le jour même où les collégiens et lycéens marchaient pour le climat. Il aurait fallu dire à ces jeunes têtes blondes idéalistes « s’il vous plaît : parlez dans les sonotones ! ».

Fait à Lavaur, le 16 mars 2019

1 Extrait de l’accord de partenariat sur les orientations et les axes de développement des Portes du Tarn, signé le 12 mars 2015. https://www.portesdutarn.fr/signature-des-accords-de-partenariat-entre-la-spla-81-la-ccta-et-la-mairiede-saint-sulpice/

2 3 réserves par le conseil municipal de Saint Sulpice (16/10/18), 7 réserves par le conseil municipal de Buzet (24/10/18) : p 13 et 14 du rapport de l’enquête publique : http://www.tarn.gouv.fr/IMG/pdf/terra2_-_rapport_d_enquete.pdf

Remonter