ZAC Portes du Tarn : l’honnêteté électorale

Monsieur le Président du Conseil Départemental du Tarn est un homme important. L’homme n’est pas là par hasard. A l’évidence, il a des compétences et a su les mobiliser pour diriger l’assemblée départementale. Mais l’honnêteté intellectuelle n’est peut être pas sa qualité première. Du moins nous émettons de sérieux doutes à la lecture de ses dernières prises de parole à propos de la ZAC des Portes du Tarn.

« A propos de l’enquête publique en cours pour la création d’un entrepôt logistique, objet de critique de la part d’Europe Écologie, il a taclé : « peut être que la proximité des élections européennes peut générer des prises de paroles, mais nous, c’est le développement concret de cette zone qui nous intéresse ».1

Nous n’avons pas la pensée complexe de cet homme supérieur, mais pour le coup, cela fait plus de 6 ans que nous intervenons régulièrement pour expliquer nos critiques à ce projet d’artificialisation inutile de 198 ha de terres agricoles2. Ce procès en démagogie électorale qu’il nous adresse est une insulte à notre investissement citoyen.

Plus grave, cette petite phrase le dispense, croit-il, de toute contre-argumentation étayée à propos des conséquences délétères de ce projet d’entrepôt logistique porté par un investisseur. Par ailleurs la formule «mais nous, c’est le développement concret de cette zone qui nous intéresse » relève du lapsus révélateur : à une question sur les critiques environnementales, M. le Président répond « nous c’est le développement concret qui nous intéresse ». Sans doute inquiet puisque les collectivités ont prévu d’investir 87 millions € dans ce projet « visionnaire » et démesuré, il lui faut trouver à tout prix des recettes maintenant. Encore une fois, pour lui, la transition écologique c’est secondaire, l’écologie industrielle c’est juste pour faire joli sur le papier. Derrière la formule « Nous c’est du concret » il nous faut comprendre : du carbone bien solide qui partira en fumée, des terres bien bétonnées et des emplois bien serviles que l’on délocalisera au gré des vents mauvais.

Mais rassurons-nous, lors de sa conférence de presse du 15 septembre : « Christophe Ramond a … assuré que le grand projet des Portes du Tarn «sera à haute qualité environnementale» d’ici son achèvement en 20423. Mr. Président nous indique donc qu’il faudra attendre 2042 pour juger de la haute qualité environnementale de cette ZAC. Autrement dit, nous sommes conscients de foncer dans le mur mais nous attendrons 2042 pour faire une analyse scientifique des débris après l’impact ! Ceci expliquant sans doute cela, au présent, on peut bien accueillir du transport tout routier avec Terra 2. Pour l’urgence climatique, on verra plus tard.

Par ailleurs, serions nous ces « hurluberlus4 » qui s’agiteraient à la veille des élections, il serait alors probable que nous aurions oublié une promesse de Monsieur le Président en juin de cette année (une éternité pour les poissons rouges) : «Nous avons des contacts mais cela demande du temps et de la discrétion. On espère annoncer une arrivée conséquente5 » Rendez-vous est pris pour la rentrée avait conclu je journaliste. La rentrée est faite et nous attendons toujours.

Et s’il vous plaît, arrêtez de nous servir l’argument des créations d’emplois : « Le second objectif est que cette zone crée des emplois, cela s’est concrétisé avec la venue de Vinovalie et cela va continuer, l’objectif étant pour 20426 ». Vinovalie s’est délocalisé à Saint Sulpice et en a profité pour rationaliser sa chaîne d’embouteillage. Autrement dit pour réduire ses effectifs. Délocalisation et réduction : comme modèle de création d’emplois on peut trouver mieux7. Pour le projet d’entrepôt, nous savons que la robotisation des activités de logistique laisse peu d’espoir de réduire le chômage. Serait ce donc un argument malhonnête à ne dénoncer qu’en 2042 hors de toute campagne électorale… pour M. Ramond ?

1  Cf. article paru dans le Tarn libre du 21/9/2018 : «C. Ramond : une réunion du SMIX d’ici le 15 octobre

2  Cf. site Eelv Tarn : https://tarn.eelv.fr/category/nos-actions-au-quotidien/les-portes-du-tarn/

3  Cf.article paru dans la dépêche du midi du 15/09/2018 : https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/15/2868857- conseil-departemental-3-ans-d-actions.html

4  Qualificatif qui nous avait été adressé en avril 2011, le mâle dominant de la troupe des éléphants socialistes tarnais de cette époque s’en souvient peut être.

5  Cf. article paru dans la dépêche du midi du 16 juin 2018 : https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/16/2819166- portes-du-tarn-la-nouvelle-gouvernance-adoptee.html

6  Article paru dans le Tarn libre du 21/09/2018 : « les réponses de Christophe Ramond sur l’actualité tarnaise »

7  « 90 à 100 employés seront transférés sur cette nouvelle entité», précise Francis Terral, président de Vinovalie. Aucune embauche n’est prévue dans l’immédiat » Cf. article paru dans la Dépêche du Midi du 2/07/2016 : http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/27/2427346-portes-tarn-travaux-debutent-installation-vinovalie.html

Europe Ecologie Les Vert – Lavaur-Graulhet

Remonter