ZAC Portes du Tarn : quoi de neuf sous le soleil ?

Bien que la campagne électorale batte son plein à Saint Sulpice, on ne pourra pas reprocher à la SPLA 81 de manipuler les débats : silence radio. Rien sur les projets qui étaient brandis en trophée cet été lors de l’inauguration de la ZAC des Portes du Tarn. Le seul discours servi ces temps ci est : « c’est un projet qui s’inscrit dans la durée » (formule choisie par M. Carcenac pour son départ et reprise par son successeur au Conseil Départemental). Comprenez, à vue d’échéances électorales, il n’y aura rien de nouveau sous le soleil de Saint Sulpice.

A propos de soleil, il est une nouvelle qui nous intrigue : que se passe t il au Mas de Rest de Gaillac ? Las de ne pouvoir trouver des entreprises voulant s’installer sur des parcelles de grandes tailles, le feu vert aurait été donné à l’implantation de panneaux solaires sur 18 hectares1. Ce qui se passe à 20 km de Saint Sulpice n’est pas sans nous poser question pour l’avenir de l’espace accaparé par la ZAC de Portes du Tarn. Là aussi il s’agit de terres ponctionnées sur le potentiel agricole au motif de création d’emplois. Au bout de quelques années, quand la pression des remboursements d’emprunts devient trop forte, ces terres sont lâchées à des investisseurs. Au final, la création d’emplois restera à l’état de conte de Noël, l’artificialisation des sols aura
gangrené un peu plus le territoire et les contribuables auront été sollicités pour payer la facture restante.

« Errare humanum est, perseverare diabolicum ». Nous connaissons nos classiques. Mme Rondi aurait pu réorienter le projet saint sulpicien au début de son mandat. C’était une de ses promesses d’alors, promesse rapidement troquée contre un siège au conseil départemental. Aujourd’hui il est encore temps de limiter ce projet pharaonique et le déficit qui l’accompagne. Développer un projet de cultures maraîchères serait une modeste et belle alternative. Mais à l’image du réchauffement climatique, il faut se hâter car il sera bientôt trop tard.

1 Dépêche du midi du 15 novembre 2017 : « la ferme solaire s’installe au Mas de Rest »

GAT Lavaur-Graulhet

Remonter